Une nouvelle coopérative apicole en Occitanie

Économie. On connaissait Apicop, tournée principalement vers le matériel apicole. Mais depuis quelques mois, la région compte également la Coopérative des apiculteurs d’Occitanie (alias la « Cado »). Son siège est implanté à Toulouse.

C’est lors du mois d’octobre que la Coopérative des apiculteurs d’Occitanie a vu le jour. Une nouvelle structure dont les objectifs sont très clairs : former les apiculteurs professionnels et amateurs, produire des essaims d’insectes pollinisateurs et commercialiser des miels régionaux. « Il existait jusqu’à présent une association ainsi qu’un syndicat régional. La première a un rôle pédagogique, tandis que le second défend les apiculteurs. Sauf qu’il est un peu compliqué de demander à des bénévoles de produire des essaims. Il nous fallait donc créer autre chose », indique Olivier Fernandez, gérant de la coopérative. La création de cette coopérative résulte donc de la volonté conjointe du monde associatif et du syndicalisme. Mais c’est aussi – et surtout – répondre aux besoins des apiculteurs. Et ils sont nombreux. « Dans les formations, nous pourrions par exemple apprendre à des professionnels à fabriquer de l’hydromel », précise encore le dirigeant.

Un carreau au Min de Toulouse

La commercialisation de miels est également envisagée. « L’idée, c’est d’aider les apiculteurs qui se lancent ou qui pourraient avoir des difficultés. Nous voulons mettre en valeur les miels produits par les apiculteurs occitans et qui sont analysés », explique-t-il encore. Des miels qui seront achetés par la coopérative. Pour autant, les noms des professionnels continueront à figurer sur les étiquettes.

Dès le mois de mai, la Cado devrait par ailleurs disposer d’un emplacement au Marché d’intérêt national (Min) de Toulouse Occitanie. « Nous avons déjà du miel local vendu au Min, et notamment un apiculteur gersois au pavillon de la gastronomie. Mais nous serons ravis de les accueillir aux côtés de nos autres producteurs », commente Maguelone Pontier, directrice du grand marché.

Aurélien Tournier

Auteur de l’article : Aurélien Tournier

Journaliste.