« Mes apprentis seront mes futurs salariés »

Publié le 9 juillet 2018

Florent Sassé est maître d’apprentissage depuis deux ans. Pour lui, former un apprenti est une démarche qui s’inscrit dans la durée.
Installé sur la ferme maraîchère de Borde bio, à Toulouse, Florent Sassé dirige une équipe de salariés qui varie selon les saisons de 5 à 9 personnes. En hiver, les 7.000 m² de serre et 3.000 m² de plein champ produisent salades, mâche, blettes et épinards ; au printemps, oignons, fèves, petits pois, carottes, fenouil, betterave et chou-rave prennent le relais. C’est en été, avec les haricots verts, les courgettes et les tomates que Florent Sassé a le plus besoin de main-d’oeuvre : des saisonniers viennent compléter l’équipe de permanents. En 2012, Florent Sassé s’est installé avec un associé. Depuis le retrait de celui-ci en 2016, le jeune maraîcher a décidé de poursuivre l’aventure seul. Il doit donc pouvoir compter sur des salariés opérationnels et une équipe stable dans le temps.

Pour lui, embaucher un apprenti poursuit cet objectif : « Je recherche des jeunes qui seront mes futurs salariés. Ainsi, je leur donne du temps pour se former à mes pratiques, ce qui leur permet de monter en compétences progressivement ». Il voit en l’apprentissage une méthode de pré-recrutement où les jeunes sont observés pendant un à deux ans. Une façon pour Florent Sassé de vérifier que le projet du jeune est compatible avec le sien.

Deux apprentis en deux ans

Solène a été la première apprentie recrutée en 2016. Après deux ans passés  alternativement au centre de formation et en entreprise, elle est en piste pour obtenir son CAP Horticulture. De même, Mathieu termine actuellement son année de certificat de spécialisation après son BTS. Florent Sassé a vu son  évolution tout au long de l’année et l’estime capable de rejoindre l’entreprise. « Il a sa place ici, la suite dépendra de ses propres souhaits », analyse le maraîcher.