Un beau gâchis

Par Sébastien Garcia • 22 déc, 2016 • Catégorie: •

C’est reparti pour une 2ème épizootie aviaire en 2 ans… Cette fois-ci, le virus touche les palmipèdes plutôt que les volailles, avec une mortalité bien plus importante. Sur le terrain, l’ambiance est très lourde. Alors que les producteurs sortaient déjà d’une année difficile, avec une forte baisse d’activité, on assiste déjà à une diminution des commandes dans une période pourtant cruciale pour l’aviculture.

Mais ce qui pèse le plus, ce sont davantage les mesures de protection imposées. Si celles-ci sont logiques autour des foyers d’infection, les modalités et les contrôles instaurés par l’administration sont en train de tuer les petits élevages. Il est impossible pour la majorité des producteurs qui ont des bâtiments légers dans les champs de se mettre aux normes de biosécurité sans y laisser la totalité de leurs revenus. Aujourd’hui, le découragement est général et beaucoup arrêtent la production. Seuls les gros ateliers pourront absorber le surcoût des aménagements, non productifs, imposés par la DSV. Un beau gâchis…

 

Patrick Davezac, Section aviculture de la FDSEA 31