Les p’tits laitiers récompensés aux Septuors 2018

Publié le 28 mai 2018

Yvon Parayre a salué le talent de ces producteurs innovants. De g. à d. : Paul Laurent, Jean-François Doumeng, Mathilde Riom et Yann Bacou.
Yvon Parayre a salué le talent
de ces producteurs innovants.
De g. à d. : Paul Laurent,
Jean-François Doumeng,
Mathilde Riom et Yann Bacou.

C’est dans l’enceinte de la Cité de l’espace que Jean-François Doumeng a reçu jeudi 17 mai le Septuor dans la catégorie Agriculture des mains d’Yvon Parayre, président de la Chambre d’agriculture. Ce trophée de l’innovation et de l’économie vient récompense l’audace d’avoir lancé un atelier de glaces  fermières.
Jean-François Doumeng était à la fois fier et impressionné de monter  sur la scène à l’annonce du résultat. Et comment ne pas l’être ? Les Septuors, trophée de l’innovation et de l’économie piloté par le groupe La Dépêche du Midi, existent depuis une vingtaine d’années. « Notre entreprise tend chaque jour à faire vivre la proximité. Nous sommes heureux de célébrer l’économie, l’innovation et les talents créatifs, à travers ce trophée dont nous avons su faire évoluer la formule », s’est félicité Jean-Michel Baylet, président-directeur  général du groupe en guise d’introduction. En témoigne l’introduction de la catégorie Agriculture cette année, parrainée par l’Union européenne, aux côtés des huit autres parmi lesquels Commerce et Artisanat,  Numérique, Entreprise naissante, Environnement,…

Un palmarès de haut niveau

La diversité et la qualité des lauréats, de la jeune start-up à l’aéroport de Toulouse-Blagnac, témoignent de la vitalité économique du territoire haut-garonnais… et pouvaient expliquer la réserve du jeune producteur à rejoindre ce palmarès de haute volée. Il a présenté son projet d’installation au sein du Gaec familial et l’idée, lancée un soir par un ami, de fabriquer des glaces pour valoriser le lait. « Il a d’abord fallu se former car ce n’était pas mon métier. » Le producteur de lait est donc parti en Italie apprendre à fabriquer des crèmes glacées. En 2017, l’atelier a produit 5.000 L de crème glacée.