Top 100 Gascon : le concours de l’élite des bovins Gascons

Publié le 12 septembre 2018

Une morphologie compacte, un format et un poids modéré, des aplombs solides…. Les plus beaux bovins reproducteurs seront réunis dans le cadre du concours national Gascons du 14 au 16 septembre prochain, à Saint-Gaudens.
Une trentaine d’éleveurs, majoritairement issue du Sud-Ouest, fera le déplacement afin d’affronter leur savoir-faire. 108 animaux, répartis en 13 sections se succéderont ainsi sur le ring. L’occasion pour le Groupe Gascon de mettre en avant les points forts de la race. « Grâce à sa rusticité et ses facilités de vêlage, la Gasconne gagne du terrain, notamment dans les Pyrénées Occidentales », explique Vincent Galetto, technicien au sein du Groupe. Les participants triés sur le volet Le Top 100 Gascon se déroulant tous les trois ans, les dirigeants du Groupe apportent une attention particulière à la sélection des participants. Ces derniers doivent remplir un cahier des charges précis. Ainsi, seuls les animaux issus de parents inscrits et indemnes IBR peuvent participer. « Les génisses doivent être qualifiées AJT minimum », précise Vincent Galetto, technicien au sein du Groupe Gascon. Les vaches, quant à elles, doivent justifier d’au moins deux vêlages et d’un intervalle vêlage-vêlage (IVV) inférieur à 450 jours. « Il est également important de montrer la facilité de vêlage, un des points forts de la race. C’est pourquoi, seuls les bovins ayant vêlés pour la première fois à 45 mois maximum peuvent participer », commente Vincent Galetto. Quant aux taureaux, ils doivent également être inscrits Ces critères stricts imposent au Groupe Gascon d’anticiper en amont la sélection des animaux. « Nous effectuons un premier repérage, l’hiver précédant la compétition, lors de notre tournée de pointage », souligne le technicien. Cette rencontre nous permet de voir tous les animaux et d’expliquer notre procédure de sélection. »