Blé dur : la filière réunie à Toulouse

Par Marie-Laure Chabalier • 26 jan, 2018 • Catégorie: Economie
À l’occasion de la 20e journée annuelle de la filière blé dur, plus de 400 opérateurs de la filière – y compris les agriculteurs – se sont retrouvés jeudi 8 février à Labège.
Pour célébrer ce 20e anniversaire, l’évènement est revenu sur le même lieu que la première édition. Un clin d’œil que n’ont pas manqué de remarquer les participants pour aborder cette année le volet commercialisation et distribution, en lien avec les attentes des consommateurs.
« L’an dernier, nous avions choisi une thématique très technique sur la production », se souvient Matthieu Killmayer, coordonnateur de la journée et animateur Arvalis de la filière blé dur. Cette édition est attachée plutôt à développer les enjeux de la production dans le bassin Sud-Ouest, l’adéquation entre la demande des consommateurs et la filière, les marchés du blé dur et le portuaire en Occitanie. « Le consommateur est sensible aux modes de production, souhaite avoir l’assurance que son alimentation a été produite avec le minimum d’intrants et s’intéresse de plus en plus aux produits français et locaux. Cette évolution marque toutes les productions alimentaires, la filière blé dur n’y échappe pas. Les différents intervenants exposeront comment la recherche au champ et en agroalimentaire l’a intégré, et comment les marchés internationaux s’adaptent à l’évolution de ces attentes », développe Matthieu Killmayer pour présenter les interventions.
Comme chaque année, cette journée a donné lieu à un moment privilégié pour s’informer grâce à la diversité des intervenants : Inra, Arvalis, BVA, Conseil Régional Occitanie, DRAAF, CCI, Panzani,… et rencontrer tous les acteurs de la filière blé dur. « Instituts de recherche, organismes stockeurs, metteurs en marché, producteurs,… au sein de ce panel très large d’intervenants, les échanges se font très librement », assure Matthieu Killmayer.