A la tribune, Patrice Ramond était entouré de Bernard Bagneris, conseiller départemental,et Serge Barthes, vice-président.

L’Union (des Cuma) fait la force

L’Union des Cuma a tenu jeudi 15 mars son assemblée générale annuelle. L’occasion pour Patrice Ramond, son président, de réunir les adhérents et de faire le point sur l’activité.
Avec 22 Cuma adhérentes – et bientôt 23 – et 369 agriculteurs concernés, l’Union des Cuma de Haute-Garonne se pose en acteur du paysage agricole départemental.  Le président Patrice Ramond avait choisi de délocaliser l’assemblée générale annuelle à Sainte-Foy-d’Aigrefeuille, sur les terres de la Cuma Val de Saune. Cette  dernière est la structure la plus active de l’Union des Cuma, avec 156.000 euros de chiffre d’affaires, 45.000 € d’investissement en 2017 pour 42 adhérents.

En 2017, les 22 coopératives adhérentes ont généré un chiffre d’affaires total de 925 K€, un résultat tout à fait dans la moyenne enregistrée les 10 dernières années. Les cuma de l’Union ont investi pour 849 K€, dont 81 % ont  été consacrés à renouveler du matériel de moisson et 9 % pour des outils de travail du sol. Les subventions octroyées par le Conseil départemental permettent de renouveler régulièrement  ce type de matériel, et ont atteint l’an dernier 30.000 €. Bernard Bagneris, conseiller départemental présent à l’assemblée générale, a pour  sa part noté le dynamisme du groupe et son audace à jouer collectif, « une composante essentielle » dans une logique de territoire vivant.

Partenariats renouvelés

Mathieu Solle, président de la FDCuma, avait aussi répondu à l’invitation. Il a assuré qu’ « une Cuma reste une Cuma, quelle que soit la structure départementale à laquelle elle adhère. »

Publié le 26 mars 2018.