De la prolificité sur les agnelages d’été

Un mois avant la mise bas, l’alimentation des brebis doit être soutenue surtout pour les portées doubles et triples afin de limiter le taux de mortalité des agneaux.

Quelles que soient les quantités d’herbe disponibles, une complémentation est nécessaire quatre à six semaines avant l’agnelage pour les brebis avec des portées triples. Il est parfois aussi simple de les rentrer en bergerie. Pour les brebis avec des doubles, compter 500 g de céréales au cours des trois dernières semaines de gestation. Si l’herbe vient à manquer, la ration doit être enrichie en concentré azoté et augmentée 15 jours avant l’agnelage.

Du bon foin

Une partie des foins a exceptionnellement été récoltée au 15 mai cette année. Les graminées étaient juste épiées et ces bottes sont donc de meilleure qualité que celles récoltés 3 à 4 semaines plus tard. En matière de valeur alimentaire, on estime le gain à environ 15 % d’UFL et 30% de PDI. Pour un lot de 100 brebis en lactation pendant 70 jours, l’économie de concentré est de l’ordre de 100 à 180 € selon sa nature. Attention car ces fourrages de faible encombrement et appétents peuvent induire des prolapsus. Il vaut mieux les réserver pour la lactation ou à défaut, les rationner en ajoutant un fourrage plus grossier.

Laurence Sagot, Institut de l’Élevage/CIIRPO

Auteur de l’article : Rédaction Tup 31