Chambre d’agriculture : dernière session avant les élections

Publié le 8 décembre 2018

Vendredi 23 novembre, la Chambre d’Agriculture de Haute-Garonne a tenu sa session à Toulouse. Cette dernière rencontre des élus sous l’actuelle mandature a été l’occasion de dresser le bilan des actions menées depuis 2013 et les perspectives pour l’agriculture départementale dans les mois à venir.

Lors de la dernière session bisannuelle de la mandature, la Chambre d’agriculture a présenté un bilan équilibré : la gestion financière est maîtrisée, l’équipe, dotée de nouvelles compétences, reste à effectif constant, et le patrimoine immobilier a été valorisé avec l’acquisition d’une antenne à Caraman, l’optimisation des locaux à Saint-Gaudens et la construction du nouveau siège social à énergie positive à Toulouse. Les membres du bureau ont par ailleurs rappelé les six axes prioritaires qu’ils s’étaient fixés en début de mandat, avant de présenter les réponses apportées par l’équipe en place. Souhaitant positionner la Chambre d’agriculture de Haute-Garonne en acteur de proximité incontournable du développement agricole, Yvon Parayre, son président, a rappelé sa volonté de « mener l’agriculture et les agriculteurs le plus haut possible ». Parmi les réalisations depuis 2013, un certain nombre visait à développer l’accompagnement technique dans les exploitations et non plus uniquement le réglementaire. C’est ainsi qu’une offre de services grandes cultures a été mise en place et structurée, avec un suivi technique et un flash marché hebdomadaire. Ont aussi été créés un groupe fourrages et une expérimentation sur les méteils et les pâturages tournants. Plusieurs fermes et groupe d’agriculteurs sont suivis dans le cadre de Groupements d’intérêt économique et environnemental (GIEE), du groupe des 30.000 et Dephy (Ecophyto). Les agriculteurs fragilisés peuvent bénéficier d’un accompagnement spécifique. Pour tout cela, l’équipe des conseillers de proximité a été préservée et rajeunie, avec des permanences maintenues sur l’ensemble du territoire.

Autre axe prioritaire : développer le numérique sur les exploitations. Les logiciels MesParcelles et Selso ont été déployés, ainsi qu’une offre de services Drone.

Innover

Pour promouvoir des circuits de commercialisation innovants, trois structures ont été mises en place : la plateforme locale de distribution Produit sur son 31 en 2012 ; le Drive fermier, en 2014 ; l’atelier collectif d’engraissement Engraiss’périence, en 2016. De plus, le marché Capitole fermier est organisé tous les ans en juin. Pour permettre l’installation et favoriser la transmission des exploitations, les journées Farm dating et Transmission ont réuni les futurs cédants et les porteurs de projet, repérés au Point accueil installation créé. Pour préparer l’avenir, la Chambre d’agriculture s’est également investie sur les sujets tels que l’agroécologie et l’écoécologie (le bio, les nouvelles énergies, la conservation des sols,…). Un Point accueil bio a été mis en place. Conscient de la source potentielle de revenus complémentaires, l’organisme consulaire s’implique fortement en accompagnant des groupes d’agriculteurs dans leurs projets de diversification par les énergies renouvelables. Enfin, le sujet de l’eau, qui représente à la fois un capital et une assurance pour la pérennité des entreprises agricoles, a mobilisé les énergies pendant toute la mandature. C’est ainsi que la Chambre d’agriculture de Haute-Garonne s’est positionnée pour gérer l’Organisme unique sous bassin Garonne Amont. Elle s’est aussi investie sur la cartographie des cours d’eau.