Auzeville ouvre grand ses portes pour l’agroécologie

Par Sébastien Garcia • 8 juin, 2017 • Catégorie: Economie, Environnement, Galeries photos, Machinisme, Productions Végétales

Pour la 7ème année consécutive, la Plateforme Agroécologie du lycée agricole d’Auzeville a ouvert ses portes le 24 mai dernier. Plus de 150 agriculteurs et professionnels de la région sont venus découvrir les essais et les projets innovants mis en place sur l’exploitation agricole de l’établissement. Comme chaque année, c’était aux étudiants de BTS Agriculture et Productions Végétales (APV) que revenait le rôle de présenter les résultats des essais d’expérimentation qu’ils ont gérés pour la campagne 2017. L’après-midi, des ateliers permettaient de découvrir et d’échanger autour d’autres techniques alternatives : matériels de semis direct, techniques en faveur de la biodiversité et diversification, outils d’agriculture de précision et présentation de projets de diversification sur l’exploitation.

agriculture de précision, agroécologie, auzeville, blé, BTS APV, Licence Pro COSYA, dephy, enseignement agricole, environnement, étudiants, Frédéric Robert, plateforme, Sophie Rousval, Trait d'union paysan, tup, tup31, élevage, céréales, viticulture, vaches, bovins, Toulouse, ovins, lait, viande, chevaux, brebis, chèvres, environnement, paysans, Haute-Garonne, chambre d'agriculture, Pyrénées, agriculture, photos ©Sébastien Garcia

Agronomie, machinisme, agriculture de précision, diversification, … tous les sujets étaient abordés sur la Plateforme d’Auzeville (retrouvez le diaporama de l’évènement en cliquant sur la photo)

Support pédagogique pour tous

Observer, analyser, confronter les expertises et expériences sur la transition agroécologique du territoire, tels sont les finalités du travail réalisé par les étudiants d’Auzeville sur la plateforme technologique de l’exploitation. « Cela fait 7 ans que l’établissement s’est engagé dans une démarche de transfert de pratiques agroécologiques innovantes », précise Sophie Rousval, directrice de l’exploitation et de la Plateforme de la Cité des Sciences Verte. « Au-delà d’un support pédagogique de choix pour nos apprenants, la Plateforme sensibilise et forme également les agriculteurs, les techniciens et les conseillers agricoles. Notre objectif est d’accompagner les acteurs du territoire aux changements de pratiques, en prenant en compte les enjeux de politiques publiques, mais aussi les attentes des agriculteurs. » Le projet repose sur un double objectif : l’exploitation doit jouer un rôle moteur dans l’innovation du territoire et les apprenants doivent être au cœur de cette réflexion. C’est pourquoi les thématiques des expérimentations sont co-construites par les étudiants et les agriculteurs partenaires, afin de tester des techniques innovantes chez eux, sur deux ou trois ans.

Exercice réussi de restitution

L’équipe pédagogique a choisi de responsabiliser au maximum les étudiants, en leur confiant la responsabilité des essais, de leur conduite technique jusqu’à leur valorisation auprès des agriculteurs. C’est l’exercice auquel ils se sont livrés, cette année encore, en présentant quatre thématiques techniques aux participants de la journée: « Diversification des cultures », « Santé et nutrition de la plante », « Gestion des adventices » et « Capitalisation du potentiel sol ». Alternant présentations orales et séances de questions/réponses avec les visiteurs, les jeunes BTS ont à nouveau fait preuve de leur grande maîtrise de leurs sujets. Le projet ne se limite pas à cette seule journée de restitution. De fait, Auzeville met en place chaque année plus de 120 démonstrations qui servent de support à l’animation et aux formations des agriculteurs, conseillers et étudiants sur des sujets plus pointus ou précis que ceux abordés lors des Portes ouvertes. Le projet déborde aussi largement les limites géographiques du lycée puisque ces démonstrations ont lieu sur le site de l’exploitation agricole du lycée, mais aussi en délocalisé chez plus de 40 agriculteurs partenaires de la région.

Après un copieux repas partagé par près de 130 personnes, l’après-midi était réservée à 4 ateliers très pratiques, fortement suivis par les visiteurs. Tout d’abord, l’agriculture de précision avec la démonstration du capteur Crop Sensor de Claas qui mesure l’état de la végétation lors de l’épandage d’engrais, pour adapter en temps réel les apports aux besoins des cultures. L’atelier Semis direct tournait autour des deux semoirs utilisés sur l’exploitation, un Aurensan et un Sola. Le thème Biodiversité et Apiculture montrait différents mélanges de plantes mellifères, implantés dans les bordures de parcelles. Enfin, l’atelier Diversification était l’occasion de montrer les activités de vente directe développées au sein de l’exploitation (fabrication de pâtes, de produits à base du miel tiré des ruchers de l’école, magasin, …). Nul doute, au vu de la fréquentation de ces Portes Ouvertes, que la prochaine édition sera tout aussi suivie et riches d’enseignement. Les résultats des essais n’étant pas disponibles sur internet ou support papier, nous vous invitons fortement à contacter Frédéric Robert, responsable de la plateforme agroécologie de l’établissement, ou Pauline Molinier, chargée de projet sur la plateforme, pour organiser une visite spécifique, en fonction de vos attentes.

 

Licence Pro COSYA : l’école des conseillers en agroécologie
agriculture de précision, agroécologie, auzeville, blé, BTS APV, Licence Pro COSYA, dephy, enseignement agricole, environnement, étudiants, Frédéric Robert, plateforme, Sophie Rousval, Trait d'union paysan, tup, tup31, élevage, céréales, viticulture, vaches, bovins, Toulouse, ovins, lait, viande, chevaux, brebis, chèvres, environnement, paysans, Haute-Garonne, chambre d'agriculture, agriculture, photos ©Sébastien Garcia

Une formation de conseiller qui associe expérience terrain, travail avec des professionnels agricoles et apprentissage de la pédagogie

Enseigner des techniques innovantes passe obligatoirement par une approche terrain. Il faut être capable de faire prendre conscience à l’apprenant de la difficulté de l’innovation. À travers les différentes mises en situation professionnelle, l’EPL de Toulouse-Auzeville a voulu travailler l’approche du Conseil Agricole. Une réflexion qui a conduit à l’ouverture d’une Licence Professionnelle COSYA*, en septembre 2012. Les étudiants COSYA ont une forte interaction avec ceux du BTS APV. Ces derniers sont responsables de la plateforme expérimentale, tandis que les étudiants de la Licence Pro se chargent du transfert de ces expérimentations vers les agriculteurs.

L’approche COSYA s’appuie sur des études de cas réelles, dans des exploitations agricoles du territoire. Les étudiants sont amenés à y élaborer un conseil portant sur la mise en place et l’accompagnement de l’agriculteur sur des systèmes en rupture (ex : suivi d’exploitation en zone de captage Grenelle). Ils ont pour mission d’accompagner les exploitants dans le changement, mais aussi de s’appuyer sur des agriculteurs-leader pour amener d’autres collègues au changement. Cela passe notamment par la mise en place d’essais délocalisés chez ces agriculteurs partenaires. Ces professionnels du territoire ont à la fois un rôle d’expertise sur les travaux engagés sur la plateforme expérimentale, mais aussi dans son orientation à venir. Ces agriculteurs sont suivis par les étudiants de Licence Pro et, en retour, servent aussi d’appui au conseil pour les exploitations du territoire.

* COnseil en SYstème Agroécologique
Marqué comme: , , , , , , ,