Mot d’humeur

13 avril 2018

Tout se gagne… mais rien n’est gagné

Lors du congrès de la FNSEA à Tours, la délégation départementale a profité du temps de parole qui lui était accordé pour revenir sur le sujet des zones défavorisées simples (ZDS). Nous avons réaffirmé combien le sujet était vital pour notre territoire et qu’il méritait d’être traité avec la plus grande application par la FNSEA. Grâce à la forte mobilisation syndicale en Haute-Garonne et dans le Tarn-et-Garonne et l’expertise très pointue de la Chambre d’agriculture départementale, une majorité des communes initialement exclues a pu être réintégrée dans le dispositif en début d’année. Et si la carte proposée est satisfaisante à 90 %, 19 communes du Nord Lauragais et trois groupes de communes enclavées manquent encore à l’appel.

Le ministre, dans son discours de clôture du congrès, a accédé à la demande de la FNSEA de confier une mission au Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux sur « l’avenir » des zones intermédiaires. Concernant les zones sortantes des ZDS, il a confirmé le maintien de 80% de l’ICHN pour la première année d’application (2019). S’il nous faut nous préparer à aborder ces débats, le travail syndical et technique se poursuit pour rattraper un maximum de communes de notre département grâce à la continuité territoriale.

Georges Halbedel
Administrateur AGPB