Covid-19 : un volet d’aides pour la filière vin

La filière viti-vinicole est elle aussi touchée par la crise sanitaire. Rappelons-le, elle dépend notamment de la RHD ainsi que de l’export. Une filière déjà fragilisée par l’instauration des sanctions américaines sur les importations de vin en novembre 2019.

Ce lundi 11 mai, Bruno Le Maire (ministre de l’Économie et des Finances), Didier Guillaume (ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation) et Olivier Dussopt (secrétaire d’État auprès de Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics), avaient réuni en visioconférence l’ensemble des acteurs de la filière viti-vinicole française.

À l’issue de cette réunion, trois mesures de soutien ont été annoncées :

  • des exonérations de cotisations sociales pour les TPE et PME les plus en difficulté ;
  • un dispositif de distillation de crise à hauteur de 140 millions d’euros ;
  • une relance de notre demande d’un fonds de compensation au niveau européen.

Ce plan constituerait une première étape. « Il y aura une clause de revoyure organisée dans les prochaines semaines pour renforcer le plan si nécessaire, notamment via une aide supplémentaire aux distilleries », précise un communiqué du gouvernement.

Auteur de l’article : Rédaction Tup 31