La nouvelle station de triage du site de Montfort est impressionnante.

Qualisol se modernise pour le bio

Cela fait maintenant deux mois que la coopérative Qualisol, sur son site de Montfort (32), bénéficie d’une toute nouvelle station de triage. Les performances affichées de 6 tonnes à l’heure ouvrent de belles perspectives de développement à l’activité bio.

Qualisol collecte un panel très large de cultures.
Qualisol collecte un panel très large de cultures.

La précédente station, mise en place en 2010, était arrivée à saturation. La nouvelle installation a permis de multiplier par six le débit de chantier, pour atteindre 6 tonnes à l’heure. Y sont triés les produits destinés à l’alimentation humaine, c’est-à-dire les haricots, les pois chiches et les lentilles. La chaîne sert pour le bio, vendu au détail, comme pour le conventionnel,  commercialisé en vrac. « Parmi les paramètres qui déclenchent l’acte d’achat du consommateur figure le critère visuel. Pour nos produits, conditionnés dans des emballages transparents, trier à l’optimum est donc primordial », justifie Fabien Soulan, technicien bio chez Qualisol. De plus, comme l’agriculteur est payé à la quantité commercialisée, l’amélioration de la performance de tri doit permettre de diminuer le nombre d’erreurs (grains classés à tort en impuretés) et ainsi induire une meilleure rémunération. Pour cela, six outils de nettoyage ont été installés : un nettoyeur séparateur – qui tamise selon le calibre du grain ; un épierreur – indispensable pour ôter la pierre et les cailloux amassés à la récolte…

Suite à lire dans le Trait d’union paysan du 9 mars 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *