La robotique agricole devient concrète

Publié le 23 décembre 2018

La 3e édition du Fira – Forum International de la Robotique Agricole, s’est tenue les 11 et 12 décembre à l’espace Diagora de Labège. Le panorama de solutions techniques s’élargit et se concrétise, ravissant 600 visiteurs venus du monde entier.
Organisé par Naïo Technologies, concepteur de robots basé à Escalquens, le Fira se pose en rendez-vous des experts internationaux de la robotique agricole. Pendant les deux journées, une zone d’exposition a permis de découvrir des robots agricoles (Naïo Technologies, Vitibot, Vinescout, Ecorobotix…) et autres solutions inhérentes à l’ag-robotique venues des quatre coins du monde. L’objectif premier du Fira est de réunir les acteurs de l’agriculture pour débattre autour des enjeux de l’automatisation de certaines tâches agricoles, laborieuses ou ayant un impact négatif sur l’environnement. Au-delà de cet objectif, la vision des organisateurs est bien de créer une fédération internationale d’acteurs ayant pour même objectif de développer des robots en adéquation avec les besoins des agriculteurs (et avec les agriculteurs), pour leur permettre de produire de la nourriture de qualité pour tous. C’est d’ailleurs en ce sens que cette 3e édition était placée sous le haut-patronage du ministère de l’Agriculture et de l’alimentation.
La table-ronde « les doigts dans la terre » a montré que les attentes des utilisateurs restent encore nombreuses : à n’en pas douter, le robot apparaît comme une alternative prometteuse à la pénibilité des tâches et aux difficultés de recrutement de main d’oeuvre. De plus, pour Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, « l’utilisation du robot est l’une des façons les plus faciles de diminuer le recours aux produits phytosanitaires ».