Filière forêt-bois : les entreprises encouragées à reprendre leurs activités

Dans un communiqué, l’Union de la Coopération Forestière Française (UCFF) plaide pour que le bois français soit « le matériau du plan de relance du pays ».

© Jean-Paul Vinot.

Si la crise sanitaire à laquelle la France est confrontée depuis plusieurs semaines a un impact économique sur la filière forêt-bois, il n’en reste pas moins que les coopératives forestières continuent leurs campagnes de reboisement et les approvisionnements à l’industrie du papier, cartons, palettes et emballages. Des produits qui sont plus que nécessaires afin d’assurer le transport des produits de première nécessité et d’hygiène.

C’est dans ce contexte que Bertrand Servois, président de l’UCFF, encourage dans un communiqué – daté du 8 avril dernier – la reprise des activités de la filière. Le tout, en respectant bien entendu la sécurité sanitaire des personnels.

Trois points importants

Le document veut également noter « trois points importants » , tels que les aides de l’État « indispensables aux entreprises de la filière forêt-bois » ou encore le soutien auprès des propriétaires forestiers assuré par les coopératives forestières. Bertrand Servois demande enfin à ce que « le bois soit le matériau privilégié pour le plan de relance de l’économie de notre pays ». Il invite notamment le Gouvernement à « s’appuyer sur les ressources en bois des forêts françaises pour relancer l’économie nationale, en lien avec le Green Deal européen ».

Auteur de l’article : Aurélien Tournier

Journaliste.