Coronavirus : un immense merci dessiné dans un champ de Haute-Garonne

Son initiative n’a pas manqué d’être relayée par la presse régionale. Même Édouard Bergeon, le réalisateur du film « Au nom de la terre », en a fait écho sur les médias sociaux. Baptiste Marquié – céréalier et entrepreneur de travaux agricoles dans le canton de Nailloux – a tracé le 29 mars dernier un immense « merci » lors d’un chantier de préparation de sol. Un clin d’œil destiné à toutes les professions sur le terrain alors que le pays connait une crise sanitaire majeure.

© Baptiste Marquié.

« L’idée, c’était de remercier tous les corps de métiers, des soignants aux routiers. Sans eux, ce serait compliqué », glisse volontiers Baptiste Marquié. Bien sûr, il s’agissait aussi de communiquer positivement sur le monde agricole. « Je voulais montrer que les agriculteurs étaient toujours au travail, même un dimanche », poursuit celui qui est également vice-président du syndicat des Jeunes agriculteurs de Haute-Garonne.

150 m de long et 60 m de large

« Je ne savais pas trop comment faire. J’avais choisi de tracer le mot « merci » car il n’y avait pas beaucoup de lettres à écrire. Ce n’était pas évident mais je ne m’en suis pas trop mal sorti. Entre la réflexion, le travail à effectuer et le vol du drone pour immortaliser, j’ai mis une bonne heure », raconte-t-il aussi.

Cette belle image – qui s’étendait sur 150 m de long et 60 m de large – a été effectuée sur une parcelle de 50 hectares située à Montgeard, dans le Lauragais. Baptiste Marquié y retournera d’ici la fin du mois d’avril afin de réaliser, cette fois-ci, les semis de tournesol.


Baptiste Marquié a diffusé sur les médias sociaux des clichés ainsi qu’une vidéo de son « Merci ». Cette dernière a été vue près de 44 000 fois.

A.T.

Auteur de l’article : Aurélien Tournier

Journaliste.